Psycho-Toulouse.fr
 
Les questions
separateur
separateur
separateur
 

Pourquoi entreprendre une analyse seul(e) ou en couple ?

Les raisons qui poussent une personne ou un couple à entreprendre une analyse peuvent être de différentes natures :

  • manque de confiance et dévalorisation de soi
  • vie affective et/ou sexuelle insatisfaisante
  • relation problématique avec son conjoint, ou avec les autres
  • recherche de l’âme sœur difficile
  • manque d’autonomie
  • manque d’épanouissement dans sa vie sociale et/ou professionnelle

Face à ces différentes situations, on peut être tenté d’incriminer les circonstances extérieures ou le manque de chance. Mais généralement après plusieurs échecs ou déboires, il devient difficile de ne pas s’interroger sur l’existence de causes personnelles inconscientes à l’origine de ces difficultés répétitives.

C’est à partir de ce constat qu’il est utile de faire appel à une aide extérieure qualifiée pour mieux appréhender les causes du mal-être à l’œuvre.
Il est important de mettre à jour les comportements non conscients ainsi que de remettre en cause les jugements erronés sur soi pour espérer un changement profond et durable de sa vie.

Mais avant d’entreprendre une démarche, des interrogations peuvent apparaîtrent.

Voici quelques questions fréquemment abordées :

Quel est le rôle de l’analyste ou psychopraticien ? Haut de page

Son rôle est complexe, car il est amené à tenir différents rôles - simultanément ou non - lors des situations particulières à chaque séance.
Toutefois nous pouvons dégager de grandes tendances valables pour de nombreux cas.

En premier lieu, il apporte une écoute neutre et non jugeante à vos propos et aide à mettre en mots un vécu parfois complexe. Par ses observations et ses renvois, il vous aide à devenir plus conscient de vous-même et de votre façon d’être en relation avec l’autre.

Dans le cadre des séances de couple, ses interventions visent souvent à améliorer la communication entre les partenaires et à aider à mettre en lumière les enjeux inconscients des interactions dans la relation.

Enfin, grâce à des conseils comportementaux adaptés, il aide les conjoints à expérimenter des comportements nouveaux et à améliorer concrètement leur relation.

Notre couple n’est pas véritablement en crise mais nous ressentons comme une usure, une distance entre nous. Cette démarche peut-elle nous aider ? Haut de page

Certains couples, de par leur structure, ne connaissent pas ou peu de crises aiguës. Pourtant les difficultés existent, mais elles sont masquées et génèrent un éloignement subtil entre les partenaires qui donne une impression de manque de vie, de perte d’intérêt pour l’autre ou d’affadissement de la sexualité.

L’analyse relationnelle, par la mise à jour des enjeux non conscients de la relation, peut justement aider à retrouver une réelle complicité dans le couple en réallumant la flamme du début de la relation. La sexualité est alors le plus souvent redynamisée, ce qui génère une atmosphère vivante et joyeuse dans le couple.

Nous avons toujours des relations sexuelles mais elles sont très espacées et de mauvaise qualité car l’un d’entre nous à une difficulté sexuelle.
Votre démarche peut-elle nous aider ?
Haut de page

La rareté ou l’absence de sexualité ne menace pas forcément l’équilibre de la relation, mais elle nuit à l’épanouissement du couple car elle entraîne des frustrations souvent secrètes.

L’analyse relationnelle permet d’identifier la nature des obstacles tout en créant un climat intime favorable au développement de l’énergie sexuelle chez les deux partenaires. Cette transformation est possible grâce au travail sur le corps qui est fait parallèlement au travail d’analyse.

Dans certains cas, les difficultés prennent appui sur un symptôme sexuel (éjaculation précoce, douleurs à la pénétration, ...). L'analyse relationnelle va alors aider à la résolution de ce symptôme en permettant aux deux partenaires d’aborder ensemble et de manière positive cette problématique ; il est fréquent que la difficulté sexuelle soit renforcée par une complémentarité relationnelle négative, même si elle ne concerne que l’un des deux conjoints.

Dans certains cas, il peut être opportun de consulter un spécialiste médical en parallèle du travail psychologique.

Mon conjoint est peu intéressé par entreprendre une psychothérapie de couple.
Si je débute une démarche seul(e), peut-on en tirer un bénéfice ?
Haut de page

Il arrive assez souvent que les deux conjoints ne soient pas d’accord pour entamer une démarche commune. Il suffit tout simplement qu’ils n’aient pas la même vision de la gravité des choses.
Mais cela n’empêche nullement à l’un des deux d’entamer une démarche seul(e).
Cela lui permettra d’améliorer la connaissance de lui(elle)-même, de ses réactions face au conjoint et de mieux les maîtriser.
Bien sûr, l’effet sur l’amélioration de la relation restera limitée puisque l’on ne peut pas obtenir le même résultat seul(e) que dans une démarche conjointe. Mais parfois, ce début de changements positifs peut entraîner le conjoint à revoir sa position et à accepter une démarche conjointe.

Vous proposez de travailler en séances de groupe. Je ne me vois pas partager mes problèmes devant d’autres personnes. Je ne vois pas quel peut en être l’intérêt ? Haut de page

Nous comprenons bien cette interrogation.
Sachez en premier lieu qu’il est demandé à chacun des participants de considérer comme strictement confidentiel ce qui peut être évoqué par les participants du groupe.

Les séances de groupe favorisent le processus de communication sur soi et avec les autres et permettent très souvent de constater que l’on n'est pas seul avec ses difficultés.
Cela facilite l’expression de sentiments d’enfermement, d’échec, d’incapacité en réalisant que les difficultés rencontrées sont inhérentes à la vie de tout être humain.
Paradoxalement il est généralement plus facile d’aborder certains problèmes intimes en groupe, car la présence des autres dédramatise la situation.

C’est aussi un endroit idéal pour expérimenter de nouveaux comportements que l’on peut ensuite reproduire dans sa vie de tous les jours.

 

Si vous avez d'autres questions concernant l'analyse relationnelle ou tout autre sujet concernant notre méthode, n'hésitez par à nous contacter en vous rendant sur la page contacts.

Haut de page

Design par DJI pour Kitgrafik.com

Contactez-nous


Nadine et Thierry Chantepie
Toulouse - Muret


05 62 23 27 69

separateur


Email : tnchantepie@yahoo.fr


separateur

Qui sommes-nous ?


separateur

Retrouvez-nous sur
Choisir son psy